Voiles de béton blanc matricé aux fines ondulations horizontales

Conçu par l’architecte Emile Aillaud à la fin des années 60, le quartier de La Grande Borne, à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et de Grigny, fait l’objet d’un important programme de rénovation urbaine dans lequel vient s’inscrire l’opération très attendue de l’Accroche Nord. Conduite selon une démarche de conception-réalisation, la construction de cet ensemble compte plusieurs bâtiments à usage mixte comprenant 32 logements, 4000 m² de bureaux ainsi que des locaux à vocation sociale.

Associés au projet dès la phase concours, l’architecte Thomas Bourdon et l’entreprise CIBETEC ont étudié les meilleurs choix techniques pour la réalisation des panneaux destinés à habiller les quatre bâtiments. Pour répondre au parti architectural, la solution a consisté à préfabriquer des panneaux en béton blanc matricé et lisse pour les parties inter-fenêtres d’une part et, d’autre part, des panneaux aux fines ondes horizontales (vibration de la lumière) pour la vêture générale, avec l’exigence d’un entretien facile. Ce sont au total 211 panneaux matricés en béton blanc brut C30/37, soit 1700 m², qui ont été fabriqués sur mesure par Cibetec. Leur réalisation a dû relever plusieurs défis :

– Respecter le départ des ondes sur 3 moules différents pour que les panneaux fabriqués puissent s’aligner.
– Des panneaux lisses de différents formats s’intercalent entre les parties vitrées, en rive ou en pied de panneau. Leur fabrication a nécessité de nombreux ajustements au niveau des moules.
– Chaque panneau, d’une épaisseur de 20 cm, a été fixé sur les façades porteuses avec rupteurs thermiques. Toutefois, ces rupteurs thermiques ont constitué une réelle contrainte tant au niveau de leur positionnement, que par la gestion des différents modèles, même si un plan spécifique avait été fourni pour leur implantation.
– Une attention particulière a été portée au positionnement des inserts car les joints verticaux de l’ensemble des panneaux ne sont jamais superposés.
Au niveau des murs, la conception architecturale a multiplié la diversité des angles : 45°/51°/66°/69°/79°/84°/102°. Pour respecter cette particularité chaque angle a été numéroté et leur réalisation a nécessité l’utilisation de coffrages métalliques pour obtenir des arêtes parfaitement rectilignes.