Accueil >> Actualités >> Une dalle de toiture béton blanc de 1 300 m2 inédite

Une dalle de toiture béton blanc de 1 300 m2 inédite

Depuis début 2016, Bouygues Bâtiment Grand Ouest pilote les travaux d’extension du mémorial australien de Villers-Bretonneux (80) et la construction du centre d’interprétation à la mémoire des anciens combattants de la Grande Guerre. À quelques mois de la fin de ces travaux, l’un des éléments emblématiques de ce bâtiment de style monumental est achevé : la dalle de toiture en béton blanc d’une dimension de 1 300 m2.

L’utilisation du béton blanc sur l’ensemble des nouveaux bâtiments du mémorial australien, et notamment sur la dalle de toiture, caractérise à elle seule les attentes esthétiques et qualitatives du Gouvernement Australien pour cette réalisation. Des matériaux nobles et bruts reflétant l’engagement des hommes pour le combat mené et l’histoire qui s’est écrite en ces lieux.

La formulation du béton a été influencée par les choix architecturaux mais également par les contraintes techniques : la grande surface de la toiture a nécessité l’utilisation d’un béton précontraint en post-tension pour un résultat haut de gamme et résistant dans le temps. Les principaux points pris en compte dans la formulation de ce béton ont concerné l’esthétique avec la réalisation d’un béton homogène, lisse et régulier sur l’ensemble de l’ouvrage, notamment en termes de teinte, des indicateurs de durabilité à 100 ans, une durée de rhéologie importante pour permettre le coulage de 1 300 m2 en une seule fois et une résistance en compression à jeune âge avec un minimum de 25 Mpa pour permettre la mise en tension de ce béton précontraint.

Pour répondre à ces critères, Bouygues Bâtiment Grand Ouest s’est entouré d’experts : les entreprises Sergeant, Société de Béton Prêt à l’Emploi locale située à Amiens, et Chryso, spécialiste des adjuvants. Ce travail collaboratif a conduit au choix d’un béton blanc de type C40/50 de haute performance, conforme à la fois au nouveau fascicule 65 et aux requis en termes de teinte. À la clé : des résultats de durabilité supérieurs aux standards requis, validant l’approche performancielle du bâtiment :
– un taux de chlorure du béton inférieur au seuil officiel de 0,2%,
– un indicateur de porosité Peau inférieure à 12%,
– un seuil de perméabilité apparente au gaz Kgaz de 150.10-18 m2,
– un temps de rhéologie de 5h,
– une résistance du béton ayant atteint en moyenne 35 MPA à 48h, un critère de garantie de la bonne mise en tension de la précontrainte.

L’usage de plusieurs prototypes à l’échelle 1/1 a permis de valider la composition du béton et de sélectionner les coffrages adaptés. Pour répondre à l’ensemble de ces contraintes et garantir une qualité constante du béton, il a été décidé par Bouygues Bâtiment Grand Ouest et la Société Sergeant de mettre en place une centrale à béton sur site exclusivement dédiée à ce béton blanc.

Photos : Bouygues Bâtiment Grand Ouest

Voir aussi

CIRQ met en lumière les startups pour la construction

Le salon Artibat et NOVABUILD, cluster du BTP en Pays de la Loire ont créé …