Transformation des anciens studios d’Europe 1 en bureaux et commerces

C’est depuis l’intérieur de quatre grands hôtels particuliers d’architecture haussmannienne de la rue François 1er (Paris 8ème) qu’émettait Europe 1, aujourd’hui déménagée rue des Cévennes dans le 15ème arrondissement de Paris. En lieu et place de ces anciens studios, le nouveau propriétaire de l’ensemble immobilier Ardian Real Estate a le projet d’y installer des bureaux modernes et des commerces de luxe dans un programme baptisé Renaissance. Pour ce marché, Spie batignolles ile-de-france, agissant en qualité d’entreprise générale, doit relever un challenge technique d’envergure en réunissant les surfaces des 4 bâtiments autour d’une vaste opération de réhabilitation lourde et d’extension.

Le rayonnement de ce quartier haut de gamme impose une organisation quasi invisible du chantier afin de minimiser son impact visuel. Le cadre de vie et le bien-être des futurs utilisateurs sont au cœur de la réflexion architecturale de ce projet. Les bureaux donneront accès à de nombreuses terrasses et jardins intérieurs. Le nouveau bâtiment sera construit à l’arrière des bâtiments haussmanniens, au cœur d’un îlot végétalisé.

L’architecte Jean-Philippe Le Bœuf, agence CALQ, a privilégié la transparence et le reflet dans son choix de matériaux en alliant vitrages, cubes de verre, lames métalliques verticales et résille métallique pour faire la part belle à la nature au travers de l’aménagement de nombreux espaces verts et profiter ainsi des vues exceptionnelles sur Paris. L’architecte d’intérieur Tristan Auer a été mandaté pour aménager l’ensemble du socle des bureaux.

Des travaux de sous-œuvre seront entrepris pour permettre l’aménagement des sous-sols et à terme la modification des porteurs verticaux. Les modifications structurelles nombreuses à l’intérieur du bâtiment n’impacteront pas les ouvrages existants tels que les planchers du 19ème siècle en profil IAO et augets plâtre. La façade actuelle impose la réfection de plusieurs blocs de pierre, de sculptures et de corniches. La couverture des bâtiments en ardoise et en zinc fera également l’objet d’un soin tout particulier pour respecter son aspect d’origine. La charpente mixte acier/bois d’origine sera conservée en grande majorité à l’exception des éléments constructifs rajoutés au fil du temps, lesquels nuisent à l’esthétisme de la charpente originelle.

Maître d’ouvrage : Ardian Real Estate / FrancisFirst SNC
Architecte et MOEX : CALQ
Architecte d’intérieur : Tristan Auer
AMO : JLL
Entreprise générale : Spie batignolles ile-de-france

Photos : Spie batignolles ; CALQ – production Polypix®