Remédier au manque d’étanchéité de façades complexes en béton brut

Un ensemble de logements sociaux d’à peine cinq ans subit des infiltrations d’eau. Pour remédier au manque d’étanchéité des façades complexes en béton brut, Sto est le seul industriel à s’engager sur un système d’imperméabilité I4, associé à une étanchéité liquide sur les coursives.

A la périphérie nord-ouest de Rennes (Ille-et-Vilaine), les Allées du Parc sont un vaste ensemble résidentiel livré en 2012 au bailleur social Neotoa. Les façades expriment la trame structurelle en béton brut, avec des parties lasurées de la couleur du grès brun-rouge local. Tout allait pour le mieux pour les résidents, jusqu’à ce qu’ils découvrent des infiltrations d’eau dans leurs logements. Les bâtiments prennent l’eau de toutes parts. L’eau pénètre notamment dans les interstices créés par les escaliers extérieurs, les coursives et les multiples points singuliers des façades. La moisissure envahit les plaques de plâtre du doublage. Les désordres sont tels que certains locataires souhaitent quitter les lieux et demandent d’être relogés dans d’autres résidences. Une quarantaine d’appartements doivent ainsi être rénovés.

Début 2016, suite à un appel d’offres de maîtrise d’oeuvre, Neotoa choisit l’architecte rennais Olivier Fassot (Atelier Fassot Architecture) pour établir un diagnostic et conduire une opération de remise en état des façades et des logements impactés par les désordres. L’architecte répertorie une dizaine de pathologies différentes associées à des points singuliers tels que les modénatures, les joints de désolidarisation, les coursives, les escaliers, les garde-corps… et élabore un mode opératoire pour traiter chacune d’elles. Il fait appel à quatre fabricants de produits d’imperméabilité de façade pour l’aider dans sa préconisation du revêtement. Un seul accepte de s’engager : Sto. Les points singuliers sont identifiés : le béton brut est en partie recouvert d’une lasure et, surtout, les parties courantes ne peuvent pas être revêtues d’un produit d’imperméabilité I4 classique en raison des nombreuses modénatures qui empêchent de dérouler une toile de verre d’armature sur l’ensemble. Avec l’appui de la direction technique de Sto et après plusieurs visites sur le site, le représentant local Frédéric Dourdain propose une alternative au système d’imperméabilité I4 Irtop : il s’agit d’intégrer au revêtement un voile de verre qui s’interrompt à la rencontre des reliefs de la façade en assurant la continuité au niveau des joints avec un mastic polyuréthane et un doublement de l’épaisseur de la couche de fond. Les sols de coursives seront quant à eux revêtus d’un système d’étanchéité liquide (SEL). Le tout en soignant particulièrement les jonctions entre les deux types de revêtements.

Surface de façade traitée : 8 000 m2
Maître d’ouvrage : Neotoa (ex Habitat 35)
Maître d’oeuvre : Atelier Fassot Architecture
Entreprise applicatrice : Goni S.A.S