Enquêtes produits

Dans un système d’isolation thermique, la fixation détermine la bonne tenue de l’ensemble. Au moment de la choisir, il est important de tenir compte de l’épaisseur des isolants, lesquels ont tendance à s’épaissir.

Avec les renforcements successifs de la régle–mentation thermique, les isolants destinés à l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) prennent de l’épaisseur. Aujourd’hui, rares sont les projets d’ITE avec des isolants de moins de 120 mm d’épaisseur et il est de plus en plus fréquent de voir sur les chantiers des panneaux de 200 mm d’épaisseur, surtout dans l’Est de la France. Au-delà les industriels recensent encore peu de projets, mais cela ne devrait pas tarder.

Calcul de la longueur

Cette augmentation de l’épaisseur de l’isolant a forcément des conséquences sur les fixations, notamment dans le cas de rénovation avec ITE sous enduit (calé-chevillé). Les chevilles doivent alors être plus longues et plus rigides pour ne pas fléchir au montage, sachant que la longueur de la fixation ne dépend pas uniquement de l’épaisseur de l’isolant. Sont également à prendre en compte les données réelles du chantier, comme la profondeur d’ancrage en fonction du matériau constitutif de la paroi ou l’épaisseur des couches non porteuses comme l’ancien enduit (en général 20 mm), des briquettes de parement et autres types de revêtements. Par exemple, pour un isolant de 120 mm, la fixation avec une surépaisseur de 30 mm (colle et ancien revêtement) et une profondeur d’ancrage de 25 mm, devra avoir une longueur 175 mm. Un isolant de 200 mm nécessitera alors une fixation de 255 mm de longueur, laquelle passera 355 mm pour une épaisseur d’isolant de 300 mm.

Fixations universelles

Les plus couramment utilisées sont les chevilles à expansion, qui se divisent en deux familles : celles à frapper et celles à visser. Les premières se présentent également en deux types, plastique ou métal, tandis que les secondes – à visser – n’existent qu’en métal. Le choix de l’un ou de l’autre système est souvent une affaire d’habitude et parfois de nature de matériaux. Ainsi, pour une maçonnerie en parois creuses, les fabricants conseillent l’utilisation de chevilles à visser à partir de 200 mm d’épaisseur. Au-delà de 200 mm, si on préfère la solution à frapper, le clou en plastique est déconseillé. Il est préférable alors d’opter pour ceux en métal, utilisables sans problème jusqu’à 350 mm. Les fabricants travaillent sur ces points et proposent aussi des fixations dites universelles. Par exemple, des chevilles pour montage à cœur de longueur unique pour une large plage d’épaisseurs d’isolants,
de 100 à 400 mm.

cheville-pour-collage

Cheville pour collage mécanique de systèmes ITE

StarTrack / Baumit

Ce système de fixation mécanique assure la suppression des ponts thermiques. Particularité : l’isolant n’est pas percé. La cheville, fixée au support principal, vient s’enclaver entre le support et l’isolant. Elle est ensuite recouverte par le produit de collage qui supportera les panneaux. Ce procédé est conçu pour coller des systèmes ITE sur des revêtements non porteurs existants (90 mm d’épaisseur d’enduit maximal). À visser ou à frapper, il est disponible en cinq modèles
de 88 à 138 mm.

rail-pvc-adaptable

Rail PVC adaptable

Protektor

Cet ensemble de rail de départ réglable, composé d’une cornière de départ et d’un profilé de jonction horizontale, est une solution pour l’ITE permettant une épaisseur d’isolant de 100 à 240 mm. La mise en œuvre de ce rail entièrement en PVC de 2 mm peut être réalisée par une seule personne. Il est doté de repères d’épaisseurs d’enduit et le nez goutte d’eau peut être utilisé seul en joint de fractionnement entre deux isolations d’épaisseurs différentes.

cheville-pour-isolant

Cheville pour isolant souple

MDH-8xL / SFS Intec

Conçue pour la fixation d’isolants non rigides sur la structure porteuse, cette cheville à frapper en polypropylène est compatible avec des supports creux ou pleins (moellon, brique creuse, béton cellulaire, brique pleine…). Elle permet de fixer un panneau isolant souple en le plaquant sur son support. L’isolant est maintenu en place par une collerette en polypropylène de 90 mm de diamètre. Prévoir 8 chevilles au mètre carré.

Fixation d’isolants souples et rigides Super

ISO II / Etanco

Ce système de cheville à frapper (pose au marteau) se compose d’une cheville avec une tête de 60 mm de diamètre en polypropylène et d’un clou en polyamide. Il est à la fois conçu pour la fixation d’isolants rigides sur tous matériaux de façade et pour celle d’isolants souples moyennant une rondelle additionnelle de 140 mm de diamètre. Conforme aux règles Rage pour Etics, cette cheville permet la fixation d’isolants jusqu’à 225 mm d’épaisseur.

Fixation anticorrosion de systèmes d’ITE

Ejotherm STR H A2 / Ejot

Cette cheville à visser est destinée à la fixation anticorrosion de systèmes d’isolation thermique extérieure avec des panneaux isolants de type mousse phénolique ou laine minérale. Elle se compose d’une vis autoperceuse en acier inoxydable A2 avec une pointe foret en acier cémenté trempé, d’une rosace et d’un bouchon STR en PSE. Aucun préperçage n’est nécessaire. La cheville peut également être montée à fleur avec le bouchon Ejotherm STR.

Cheville à frapper pour la fixation d’isolants Etics

HTS M / Hilti

Destinée à la pose d’isolants de 60 à 260 mm d’épaisseur, cette cheville préassemblée est adaptée à tous supports et tous isolants. Elle est composée d’un fût en polyéthylène, d’une rondelle en polypropylène et d’un clou en acier et polyamide renforcé par fibre de verre. Le clou préassemblé est muni d’une butée d’enfoncement précise. Ce dernier permet la fixation de bandes filantes et l’utilisation en zone sismique.

isolant-avec-clou

Cheville isolation avec clou d’expansion

ISO / Spit

Cette cheville d’isolation à frapper de 10 mm de diamètre avec clou d’expansion en polyamide permet la fixation de panneaux de polystyrène et de tout isolant rigide de 20 à 200 mm d’épaisseur dans un système d’ITE. C’est un système qui convient pour des supports en béton, en maçonneries pleines ou creuses. Cette cheville peut être associée aux rondelles d’isolation de 90 à 140 mm.

PPT JC 2017 - fischer ACT.pptx [RŽparŽ]

Fixation invisible pour panneau de façade

A | C | T / Fischer

Système de fixation pour panneaux en pierre naturelle de 20 mm d’épaisseur, façades en verre, en céramique ou en HPL. Une fixation qui autorise le libre positionnement du point d’ancrage à l’arrière du panneau et le remplacement aisé et rapide de tout ou partie des panneaux individuels. La technologie de forage tronconique à l’arrière du panneau associée à l’ancrage Fischer FZP II et au système A | C | T assure qu’aucun élément de fixation n’est visible au niveau du joint.