Pas de plomb, plus de vitraux

vitrail

Depuis que la Suède a demandé l’interdiction du plomb au sein de l’Union européenne. Le sujet a fait l’objet d’une consultation publique lancée en février 2022. Les professionnels du vitrail sont vent debout contre une interdiction qui signerait la fin de leur métier et la disparition du patrimoine verrier qu’on ne pourrait plus restaurer. Les propriétés du plomb, dense, mou et malléable en font un élément irremplaçable malgré des tentatives de recherches de matériaux de substitution. La Chambre Syndicale Nationale qui travaille depuis 5 ans sur la problématique du plomb et du règlement REACH, qui recense voire interdit les matières dangereuses, s’est regroupée avec la Fédération du Crystal, du Verre et du Vitrail et d’autres partenaires associatifs et institutionnels pour répondre dans un premier temps à la consultation. Plusieurs maîtres verriers se sont exprimés dans les médias. « Bien que le plomb soit omniprésent dans notre activité professionnelle, il ne présente pas un obstacle majeur à la pratique de notre métier. En effet les risques ont été intégrés dans les process mis en œuvre dans les ateliers et de nombreuses mesures de prévention adaptées ont été prises au sein de nos entreprises. De plus, nos ateliers participent activement depuis toujours à la collecte et au tri des plombs usagés évitant ainsi leur dispersion dans la nature ou les ordures ménagères. »

Une pétition est accessible en ligne

 

Photo : Patrick Cadet – Centre des monuments nationaux – La Force du Verbe, médaillon d’un vitrail de la Sainte-Chapelle