Paris 2024 : une opportunité pour le BTP

Ça y est, le Comité de candidature Paris 2024 a dévoilé son projet pour les Jeux Olympiques et Paralympiques dont le leitmotiv est  » le sport levier de mobilisation et d’héritage ». Si plus de 70 % des futurs équipements des Jeux sont déjà construits ou en cours de réalisation, une sélection de Paris permettrait d’accélérer les plans d’aménagement et d’urbanisme existants et générerait de l’activité pour les entreprises du BTP. Ainsi, le Centre aquatique et une salle de 8 000 places, mais aussi toutes les installations temporaires seront à construire…

logo_frLe Centre aquatique est le seul site permanent qui devra être construit spécifiquement pour les Jeux de Paris 2024. Ce site constituera un héritage sportif majeur qui permettra de développer et promouvoir la natation en France. La construction d’un second site, Bercy Arena II, est déjà prévue et sera achevée d’ici 2021, quelle que soit l’issue de la candidature. Avec une capacité de 8 000 places, ce nouveau site répond à un besoin identifié de long terme en matière d’enceintes de taille intermédiaire à Paris. Cette enceinte sportive polyvalente renforcera la capacité d’accueil d’événements de Paris en comblant le manque d’enceintes de taille adaptée pour de nombreux événements nationaux et internationaux ainsi que pour les besoins des clubs professionnels locaux.

Le Village olympique et paralympique de Paris 2024, situé à 7 km au nord du centre de Paris, sur les bords de Seine, sera au cœur des Jeux. Les athlètes vivront une expérience unique et inoubliable dans un environnement accueillant. Avec le village des médias, Ils représenteront au total 5 000 logements nouveaux, et constitueront un héritage pour le territoire de Seine Saint-Denis, qui accueillera ces futures installations. Le Village aura une capacité d’accueil de 17 000 résidents dans des bâtiments neufs. Ces derniers seront reconvertis en résidences privées après les Jeux. Aucun logement temporaire ne sera nécessaire. Les bâtiments comprendront entre 3 et 11 étages desservis par des ascenseurs rapides. Les espaces dédiés aux CNO/CNP seront répartis entre des bureaux aménagés au rez-de-chaussée de ces bâtiments, et des espaces de stockage et des ateliers installés au sous-sol. Ils seront restitués à la population à l’issue des Jeux. À Marseille, un Village olympique secondaire sera localisé à côté du Stade Vélodrome et à moins de 3 km du site de compétition de Voile. Les athlètes participant aux compétitions de Voile et de Football seront hébergés dans de nouveaux hôtels construits dans le cadre du développement du parc des expositions de Marseille Chanot, qui sera mis à disposition du Village pour l’occasion.

Tous les sites de compétition et les autres sites à construire ou à rénover respecteront les normes les plus strictes en matière de performances énergétiques, sanitaires et environnementales et de contribution à la biodiversité. Les sites de compétition les plus récents sont déjà certifiés HQE, le label Golf Environment Organisation (GEO) pour le Golf National, certification BREEAM et ISO 20121 pour Roland-Garros; certification ISO 20121 pour Le Bourget. Les nouveaux sites du Centre aquatique et de Bercy Arena II seront à énergie positive. Ils seront «bas carbone» sur l’ensemble de leur cycle de vie.