Les voûtes de Notre-Dame de Paris provisoirement abritées

L’architecte Charlotte Hubert, porte-parole de l’équipe de reconstruction de la Notre-Dame de Paris, a annoncé, mardi 23 avril 2019, sur France Bleu, l’installation d’un bâchage au dessus des voûtes mises à nues et déjà imbibées d’eau, pour les protéger des intempéries. Le groupe Jarnias de l’Haÿ-les-Roses, spécialisé dans les travaux en hauteur et d’urgence, a conçu une charpente temporaire et l’a revêtu d’une bâche de 600 m2, en travaillant sans relâche depuis une semaine pour la mise hors d’eau de la cathédrale. Cette solution provisoire sera remplacée dans les mois à venir par un échafaudage parapluie. Les voûtes sont aussi équipées de capteurs pour signaler le moindre mouvement de la structure. Certains pignons avaient déjà fait l’objet d’une consolidation et de protections aussitôt après l’incendie.

 

Photo : Anna Ader