Les impacts positifs d’une enveloppe de qualité

Un peu plus d’an après l’édition de son Livre Blanc «Réussir la transition énergétique : une enveloppe performante pour un bâtiment sain et économe», le Groupe de Travail sur la Qualité de l’Enveloppe du Pôle de compétitivité Fibres-Énergivie reprend la parole au sortir du confinement. Le contexte actuel lié à la COVID-19 a remis en lumière l’impérieuse nécessité de la qualité de notre air intérieur. En effet, il impacte directement la santé des occupants avec des problématiques allant de simples gênes olfactives à des pathologies respiratoires plus lourdes comme l’asthme. Même si la qualité de l’enveloppe semblerait avoir été prise en compte dans l’actuelle élaboration de la future Réglementation Environnementale 2020, cela ne s’avère pas suffisant pour le Groupe de Travail qui reprend donc son bâton de pèlerin. Objectif pour cette année et avant le grand rendez-vous Build&Connect prévu les 25 et 26 novembre 2020 à Strasbourg, démontrer les aspects à considérer et à approfondir concernant la qualité de l’enveloppe. Ceci afin d’aboutir à une réglementation cohérente face à la réalité des projets de construction, aux attentes des usagers, des pouvoirs publics, des maîtres d’ouvrage et en conformité avec les objectifs de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC). Le pré-requis à toute notion de confort thermique dans le bâtiment, étant pour rappel, la nécessité d’une enveloppe isolée qui associe qualité de conception et de mise en œuvre.

Pour le Groupe de Travail qui milite en faveur d’une qualité homogène de l’enveloppe du bâtiment, il est impératif :

– de conserver le Titre III (maintien des obligations de moyens dans la RT 2012 garants d’une construction de qualité), afin de ne pas dégrader encore plus la qualité de l’isolation des futures constructions.

– d’anticiper, en plus de la problématique du confort d’hiver, les hausses de températures à venir afin de ne pas créer des bâtiments inconfortables qui, par défaut d’isolation, généreront une surconsommation énergétique pour leurs besoins de refroidissement/rafraîchissement.

– de concevoir et réaliser des bâtiments à l’isolation homogène et conformes aux ambitions de la SNBC devant permettre d’éviter dans le futur, des rénovations particulièrement coûteuses voire impossibles.