Le CITE sort le marché de la rénovation des fenêtres de la morosité

En 2015, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique a contribué à relancer le marché de la fenêtre selon les organisations professionnelles du secteur. Simple, applicable à tous les remplacements de fenêtres, portes et volets avec son taux unique porté à 30%, ajouté à la TVA rénovation énergétique à 5.5%, le CITE a créé un contexte favorable au déclenchement de nombreux travaux. Début 2015, le marché de la fenêtre était dans une situation extrêmement difficile suite à la baisse continue de la construction neuve (résidentiel et tertiaire) et à la diminution de la rénovation énergétique dû à la perte d’efficacité du CIDD 2013/2014. Le CITE, qui a véritablement produit ses effets à partir de mi-2015, a permis de relancer l’activité de ce secteur. En effet la rénovation représente plus de 70% du marché global de la fenêtre. Avec 1 emploi direct créé ou sauvegardé pour 110 fenêtres fabriquées et installées en France, les organisations professionnelles estiment que plus de 8 000 emplois ont été créés ou sauvegardés en 2015. Pour permettre à la filière de poursuivre une politique de recrutement et d’investissements ambitieuse, les organisations professionnelles demandent la pérennisation de ce dispositif afin de garantir aux entreprises stabilité et visibilité à long terme.

 

Source, communiqué commun : FFB Métallerie – Union des Métalliers, FFPV – Fédération Française des Professionnels Du Verre, UMB FFB – Union des Métiers du Bois FFB, SNFA – Organisation professionnelle représentative desconcepteurs, fabricants et installateurs spécialisés dans les menuiseries extérieures réalisées en profilés aluminium, SNFPSA – Syndicat National de la Fermeture, de la Protection Solaire et des professions Associées, UFME – Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures