ITE pour une maison agrandie

Construite dans les années 1930 sans fondations et en matériaux assez pauvres tels que les blocs de mâchefer, cette petite maison de Suresnes était constituée de petites pièces inadaptées au mode de vie actuel. Le couple de propriétaires a décidé de l’agrandir et a confié le projet à l’architecte Alain Manceau.

L’architecte a proposé de démolir une partie pour reconstruire une extension vers le jardin et sur trois niveaux (R+2). Les murs périphériques de la partie neuve ont été réalisés en parpaings creux de béton et isolés par l’intérieur grâce à un complexe de doublage collé constitué de plaques de plâtre collées sur 10 cm de polystyrène expansé. L’isolation thermique intérieure des anciens murs irréguliers est quant à elle assurée par un doublage en plaques de plâtre sur ossature métallique recouvrant un isolant en laine minérale. Pour compléter l’isolation, l’architecte a proposé le système d’isolation thermique par l’extérieur sous enduit StoTherm Classic revêtu d’un enduit peint avec du StoColor Silco. Des panneaux de polystyrène graphité de qualité de 15 cm d’épaisseur sont collés sur le support en parpaings grâce à un mortier-colle. Puis est appliqué un enduit de base dans l’épaisseur duquel est noyé un treillis d’armature en fibres de verre et l’enduit de finition puis la peinture. Autour des quatre baies vitrées du rez-de-chaussée et du premier étage qui ouvrent sur le jardin, l’architecte a ménagé un renfoncement de 5 cm par rapport au reste de la façade, qui forme un cadre gris acier inséré dans le mur blanc. Pour réaliser ce décrochement, une surépaisseur de polystyrène a été appliquée sur la partie du mur destinée à être blanche afin de faire apparaître en creux la partie grise.

Maître d’œuvre : Alain Manceau, architecte
Entreprise applicatrice : TM Global Services