Changer ses fenêtres : jusqu’à 27 % de gains en économies de chauffage

Alors qu’il est couramment convenu que les déperditions par les fenêtres représentent environ 10% des déperditions d’un bâtiment d’habitation, une étude montre que celles-ci sont bien supérieures et peuvent atteindre jusqu’à 27% selon la surface vitrée et l’orientation. Et ceci sans prendre en compte les déperditions liées à la mauvaise étanchéité à l’air des anciennes fenêtres. Le remplacement des fenêtres permet de remédier aux défauts d’isolation tout en conservant les effets bénéfiques des apports solaires et lumineux. Les résultats des simulations montrent que le seul remplacement de fenêtres permet de réduire les besoins de chauffage jusqu’à 27%. En termes d’économies d’énergie, le remplacement des fenêtres représente jusqu’à 60 kWh/m².an soit plus de 25% de l’amélioration nécessaire pour une rénovation énergétique dont l’objectif est de passer d’une consommation de 300 à 80 kWh/m².an. Lorsque ce remplacement est accompagné d’un volet isolant le gain est augmenté de 4 kWh/m².an sans oublier sa contribution essentielle au confort d’été.

Source : Simulation de remplacement des fenêtres et volets dans les bâtiments d’habitation maison individuelle ou logement collectif par les organisations professionnelles membres de la Fédération Française du Bâtiment représentatives de la filière menuiseries extérieures (FFB Union des Métalliers, Union des Métiers du Bois FFB, FFPV, SNFPSA, SNFA et UFME) et Pouget consultants.

http://polefenetre.fr/files/etude_polefenetre_synthese_simulation_fenetres_FFB.pdf