Accueil >> Actualités >> La Métropole Rouen Normandie s’est dotée d’un siège coloré et Bepos

La Métropole Rouen Normandie s’est dotée d’un siège coloré et Bepos

L’architecture facettée et transparente du siège de la Métropole Rouen Normandie est conçue pour jouer des variations de lumière du ciel normand, des reflets de l’eau et des couleurs du climat. Le bâtiment est revêtu d’une façade d’écailles de verre revêtues d’une couche d’oxydes métalliques qui de l’extérieur crée un reflet iridescent coloré, et s’efface vu de l’intérieur. Ces couleurs changeantes sont une évocation contemporaine des variations chromatiques des multiples tableaux du portail de la cathédrale de Rouen par Claude Monet. Une double-peau joue un rôle dans la protection thermique passive des façades. En toiture, les écailles de verre deviennent des panneaux photovoltaïques et contribuent de façon significative à l’autonomie énergétique du bâtiment. Ces panneaux solaires, d’un type récent et fabriqué en Europe, autorisent plusieurs nuances de couleur tout en ayant un rendement élevé. Les transparences et profondeurs de ce dispositif de double-façade jouent de la variabilité des lumières et prévient toute forme de massivité. Le bâtiment se métamorphose au cours des heures de la journée. Traversé par la lumière, il semble flotter sur le quai.

Metropole Rouen Normandie (vost) par Jacques Ferrier Architecture sur Vimeo.

Sous l’enveloppe impressionniste, les volumes de travail s’étagent librement organisés en fonction des usages. L’accueil à rez-de-chaussée de la partie aval du siège donne un accès simple et direct aux étages. L’ensemble du niveau quai est dédié aux activités recevant du public, aux salles de réunion et de réception, aux services et activités de support. En toiture du bâtiment, la terrasse belvédère prolonge les espaces de réception et offre une vue panoramique sur la métropole et le fleuve. Les bureaux sont répartis sur des plateaux bénéficiant partout d’un excellent éclairement. Au cœur du bâtiment une faille creuse le volume sur toute sa hauteur et offre aux espaces intérieurs une ouverture sur le ciel. Elle s’élargit en patios selon les niveaux, créant autant de terrasses accessibles aux visiteurs.

 

Maîtrise d’ouvrage : Métropole Rouen Normandie
Maîtrise d’œuvre :
Jacques Ferrier Architecture, architecte mandataire
Studio Pauline Marchetti et Sensual City Studio, signalétique, design et scénographie du hall
C&E ingénierie, ingénierie des structures
SOGETI, ingénierie des fluides et économie de la construction
ACV, acoustique
Surface : 8300 m²
Coût : 25 M euros HT (valeur 2017)
Labels : BEPOS et PassivHaus

Photos : Luc Boegly

Voir aussi

Extension et rénovation

Afin de renouveler sa clientèle, l’hypermarché Carrefour de Pau-Lescar fait peau neuve avec la création …