Accueil >> Publi info >> BATIMAT 2017 >> BATIMAT 2017 – Enveloppes solaires actives

BATIMAT 2017 – Enveloppes solaires actives


François Louis, architecte de l’agence Jacques Ferrier Architecture, Éric Westerhoff, directeur marketing et développement pour Sunpartner, et Richard Loyen, délégué général Énerplan, nous parlent des enveloppes solaires actives.

François Louis : « Nous avons commencé à aborder le sujet de l’enveloppe solaire active en 1998 à travers un projet pour Total Énergie à Toulouse. Jacques Ferrier a toujours voulu créer des bâtiments vertueux sur le plan énergétique.  Nous avons essayé de créer de l’architecture grâce aux panneaux photovoltaïques. On est confronté à des maîtrises d’ouvrage qui réfléchissent en coût global sur plusieurs dizaines d’années et qui nous font nous rendre compte que ces systèmes sont de plus en plus viables. Dernièrement, nous avons réalisé le Hangar 108 pour la métropole Rouen-Normandie qui a une labellisation PassivHaus et une labellisation Bepos. Nous avons installé 2 000 m2 de photovoltaïques, ce qui était un défi. On a donc choisi des films dichroïques qui auront des teintes changeantes en fonction de l’heure de la journée. Ils permettent de s’affranchir totalement de l’esthétique habituel des panneaux photovoltaïques. »

Éric Westerhoff : « Cameleon est un produit de bardage. L’objectif de Cameleon est que le panneau solaire ne se voit plus du tout. L’architecte peut choisir l’esthétique du bardage. Le but est de donner plus d’outils aux architectes. C’est notre première participation à Batimat et nous avons gagné la médaille d’or de l’Innovation. Nous voulons fédérer les énergies. Il y a beaucoup de solutions nouvelles, de nouvelles manières de construire, l’architecture a évolué et complètement intégré le solaire. Il faut présenter les produits aux architectes et prescripteurs. »

Richard Loyen : « La transition énergétique va devenir désirable et belle en s’intégrant au bâtiment. On a besoin de faire de beaux gestes architecturaux pour donner envie de ce futur. On a toutes les solutions pour faire du beau et de l’efficace. C’est aux architectes et aux bureaux d’études de s’en saisir pour pouvoir faire des bâtiments à énergie positive. »

Voir aussi

Performance modulaire

C’est un procédé industrialisé qui a été retenu pour assurer la construction de ce nouveau …