Accueil >> Publi info >> BATIMAT 2017 >> BATIMAT 2017 – Concours Smart Home & Building 2017

BATIMAT 2017 – Concours Smart Home & Building 2017

François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique, nous présente les lauréats du concours Smart Home & Building 2017 : « La fédération a été créée il y a cinq ans. Nous regroupons 320 membres. L’idée est de créer un réseau maillé collaboratif avec des fabricants, des distributeurs, des intégrateurs… pour essayer de faire converger tous ces métiers afin que l’utilisateur final soit satisfait de son installation. Le bâtiment va devenir autonome et il a besoin de compétences. On veut vivre dans un environnement à la bonne température, bien éclairé, avec les bons services. L’idée du connecté est d’amener tous ces nouveaux services du digital. Nous avons lancé un concours, il y a maintenant 10 ans. À chaque édition de Batimat et d’Interclima+Élec, un an avant le salon, nous sollicitons les entreprises pour récompenser leurs projets. Ce qui est intéressant dans ce concours, c’est de comparer année après année, l’évolution des installations. Le principal critère du jury a été la simplicité d’utilisation. On peut mettre autant de technologies que l’on veut dans une maison, si l’utilisateur est perdu, on a travaillé pour rien. Dans les projets, nous mesurons quelles méthodes ont été utilisées pour que tout le monde travaille dans le même sens avec celles-ci. »

Philippe Roux, dirigeant de Domopad : « La société Domopad a été créée en 2012. C’est un bureau d’études spécialisé dans le logement connecté. L’objectif est d’amener un nouveau concept : le full IP. Nous sommes partis d’une démarche pour savoir ce qu’attendait le client de son bâtiment. Nous avons fait une revue d’usage pour utiliser la technologie pour rendre du service. Le réseau IP a un rôle essentiel. Il faut avoir un réseau sécurisé et performant afin que l’ensemble de la famille puisse profiter de ces services-là dans de bonnes conditions. Dans le cadre de ce projet, nous avons 45 objets connectés. Sur l’efficacité énergétique, il y a un certain nombre de calculateurs qui font gérer les consignes et les températures des onze zones. On connaît en permanence la consommation d’eau froide et d’eau chaude. La maison s’adapte à une demande via une entrée biométrique. »

Jean-Pierre Moreau, président de ConnectiBat : « ConnectiBat est une société créée en 2010. Nous sommes intégrateurs sur la région des Pays de la Loire. Notre métier est de travailler majoritairement sur des bâtiments tertiaires et de logements connectés de volume. Notre projet est une rénovation de caserne sur Nantes qui est devenue un ensemble de 45 logements de standing. La problématique était une problématique de volume. Une rénovation lourde demande une étude importante en amont. Ce projet a représenté environ 3 à 4 ans de travail. Nous avons eu un gros travail de suivi, et il a fallu accompagner le syndic dans la gestion de ces nouveaux services. Tous les logements mis en place leur permettent de gérer la sécurité du contrôle d’accès grâce à un portier vidéo. Cette partie permet aussi au syndic de faire de la communication sur la résidence ou aux occupants à distance. »

Voir aussi

660 menuiseries en chêne massif pour la rénovation des fenêtres d’un immeuble haussmannien

C’est le chantier rêvé pour un fabricant-poseur ! Tous les cas de figure y sont …